Forum non officiel consacré à l'univers Disney
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 John Carter : Sortie en France le 7 mars 2012

Aller en bas 
AuteurMessage
FD Voice
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 375
Date d'inscription : 19/02/2012

MessageSujet: John Carter : Sortie en France le 7 mars 2012   Mer 7 Mar - 15:02


Les critiques médias

20 Minutes

On espère que la saga connaîtra d'autres épisodes tant ce premier volet est enthousiasmant.

Excessif : ["John Carter" est] souvent époustouflant en termes visuels (...) sans que l'action ne soit jamais illisible. (...) A la fois western métaphysique, oeuvre de science-fiction écolo et film politique aux jeux de pouvoirs grisants, "John Carter" évite les discours naïfs et propose une aventure où la poussière du désert se mêle aux étoiles de la galaxie.

Le Monde

Adaptation spectaculaire du premier volume d'une série de romans écrits par Edgar Rice Burroughs, le créateur de Tarzan, "John Carter" est un film d'aventure qui mêle habilement le vieux et le neuf. (...) un récit épique, une exaltation enjouée de l'homme aventureux (...).

Libération

"John Carter" est un film bizarre, désordonné et courageux. [...] Andrew Stanton se bâfre jusqu'à une certaine outrance, mais nous régale aussi d'une pyrotechnie graphique qui frappe par sa liberté, son déchaînement, sa quête créative intense.

Metro

A défaut d'innover, ce "John Carter" séduit grâce à ses effets spéciaux et aux solides performances des comédiens, Taylor Kitsch en tête.

Télé 7 Jours

Ce film (...) aurait pu être le nouveau "Star Wars". Faute d'un scénario costaud et de personnages consistants, il ne peut prétendre à la succession ! Mais ne boudons pas notre plaisir, le monde extravagant de Burroughs et son épatant bestiaire valent le voyage.

CinemaTeaser

À étirer la chose à 2h20 (c'est long), il y a forcément un ventre mou de péripéties préfabriquées. Mais débauche de moyens et d'imagination oblige, "John Carter" gagne la dimension épique des grandes oeuvres de SF

Le Journal du Dimanche

Malgré des longueurs (2h20), un film d'aventures et de distraction qui devrait plaire au jeune public.
La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

Les Fiches du Cinéma

Matrice du space opera, l'oeuvre de Burroughs reçoit l'hommage d'Andrew Stanton. Un spectacle virevoltant qui, s'il produit parfois un air de déjà-vu, n'en porte pas moins la marque de l'auteur de "Wall-E".

Mad Movies

Un film ambitieux et attachant, hélas noyé sous des ellipses incessantes et un trop-plein de personnages et d'intrigues secondaires.

Studio Ciné Live

Un gros problème de casting mais une création graphique étonnante.

Critikat.com

"John Carter" avait tout pour devenir l'"Avatar" de Walt Disney, ce qui transparaît avec insistance sur l'écran. Ce désir un peu fou et opportuniste s'avère pourtant le point faible du film : l'ombre de James Cameron se déploie majestueusement sur les défaillances du blockbuster.

Les Inrockuptibles

A ce programme, formaté jusqu'au délire, le pourtant très talentueux Andrew Stanton (...) n'apporte presque aucune nuance. Il décline sans passion les péripéties obligatoires, personnages clés (jusqu'aux rigolos monstres sidekicks) et petites leçons de vie pas très inspirées.

L'Express

(...) l'aventure de ce capitaine de la guerre de Sécession propulsé au milieu d'un conflit martien a (...) nourri un siècle de SF. Jusqu'à James Cameron qui s'en est inspiré pour "Avatar". Et c'est un peu le problème. Sur les écrans après avoir été copié par beaucoup, ce conte épique a un air de déjà-vu et de vintage kitsch.

Télérama

Le gigantisme des effets spéciaux sur la planète rouge ne masque pas le manque d'imagination ni les emprunts hâtifs (...). Comédiens inexpressifs (...), humour pataud (...), récit bâclé... Une preuve de plus, hélas, que Mars est vraiment une planète vide !

via allociné

Synopsis

John Carter (Taylor Kitsch), vétéran de la guerre civile, est transporté de manière inexplicable sur la planète Mars où il est catapulté au centre d'un conflit aux proportions inégalés entre les habitants de cette planète, incluant Tars Tarkas (Willem Dafoe) et la captivante princesse Dejah Thoris (Lynn Collins). Dans un monde au bord du gouffre, Carter redécouvre son humanité lorsqu'il réalise que la survie de la planète et ses habitants repose entre ses mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fansdisneyland.forumsactifs.com
 
John Carter : Sortie en France le 7 mars 2012
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fans Disneyland :: Disney Pictures présente... :: Les films Disney-
Sauter vers: